DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Comment transformer une bonne idée en entreprise

Vous lisez:

Comment transformer une bonne idée en entreprise

Taille du texte Aa Aa

La Lettonie a énormément souffert de la crise ces dernières années, mais les indicateurs économiques repassent au vert. La croissance par exemple pourrait atteindre 4 à 5% l’an prochain et l’un des leviers de cette croissance, c’est l’entreprenariat. Il s’est énormément développé ces dernières années dans le pays.

La bonne idée, Gintz Ziverts l’a eue il y a quelques mois après avoir vécu une dizaine d’années en Asie du Sud-Est et notamment en Thailande. Ce jeune Letton de 28 ans a ouvert le tout premier restaurant thaï à Riga. Le succès est immédiat. Gintz a créé sept emplois et réalise pratiquement deux fois le chiffre d’affaires qu’il avait imaginé. “J’ai vécu à Bangkok et j’ai vu cette façon de vivre et tous ces aliments que nous ne connaissions pas en Lettonie,” raconte le jeune homme, “donc j’ai eu l’idée de créer un restaurant à Riga avec de la nourriture thaï, dans un style simple, avec des prix peu élevés, abordables pour le plus grand nombre, mais c‘était nouveau en Lettonie et j’ai eu un peu de mal à expliquer le concept aux investisseurs,” confie-t-il.

Mais finalement, Gintz a réussi. Il compte d’ailleurs, ouvrir d’autres restaurants thaï à Riga et même créer une franchise. Pour démarrer son activité, Gintz a décroché un prêt de l‘équivalent de 65.000 euros, ainsi qu’une subvention de 10.000 euros. Des fonds obtenus grâce à un programme baptisé New Start mis en place en Lettonie en partenariat avec le Fonds social européen. Objectif : permettre aux jeunes de 25 à 40 ans, d’aller au bout de leurs idées d’entrepreneur. Un programme par le biais duquel Gintz a également pu rattraper les lacunes qu’il avait en comptabilité. “Grâce à ce cours de comptabilité,” explique-t-il, “j’ai appris comment gérer mes fonds, comment recruter des salariés en Lettonie, la législation qu’il fallait respecter, comment je devais m’y prendre et quel pouvait être le revers de tout cela.”

Le Fonds social européen dont a bénéficié Gintz est est l’un des instruments financiers de l’Union européenne qui permet d’aider les pays dans les situations les plus difficiles en cette période de crise. En Lettonie, le programme New Start qui a été mis en place en 2009 a un véritable impact sur l’entreprenariat. Comme le souligne Inna Steinbuka, représentante de la Commission européenne à Riga, “la Lettonie a créé 700 entreprises et 1300 emplois dans le cadre du programme New Start. C’est très impressionnant,” estime-t-elle.

Pour le jeune entrepreneur Gintz Ziverts, “les principales clés du succès sont tout d’abord, l’idée ; deuxièmement, travailler dur et troisièmement, trouver des financements et pour cela, il faut que votre idée soit séduisante pour les investisseurs.”