DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Inquiétude mondiale devant l'embrasement israélo-palestinien


Gaza

Inquiétude mondiale devant l'embrasement israélo-palestinien

Alors que les trois victimes israéliennes des tirs de roquettes palestiniennes ont été enterrées hier, les réactions internationales et les appels au calme se sont multipliés.

La Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont choisi – ce n’est pas nouveau – de soutenir Israël et son “droit à se défendre”.

“Cette violence est à l’initiative du Hamas, a déclaré le porte-parole du département d’Etat américain. Comme nous l’avons déjà dit clairement hier, nous exprimons notre sympathie envers les victimes, les Israéliens innocents et les civils palestiniens qui ont été affectés par cette violence. Mais regardons bien où se trouve la responsabilité”.

Côté palestinien justement, on a commencé à faire des stocks de nourriture… Tout le monde pense ici à l’offensive israélienne de 2008.

Un scénario catastrophe à éviter à tout prix pour Tony Blair, émissaire du Quartet pour le Proche Orient :
“La chose qui doit avoir lieu à court terme, c’est une désescalade, et cela veut dire que les tirs de roquettes doivent cesser, car si ils continuent, les raids aériens vont continuer, et la conséquence, nous l’avons vue, sera la mort de civils israéliens et la mort de civils palestiniens”.

La Russie de son côté a jugé que les raids israéliens étaient une réaction disproportionnée ; la France, elle, appelle les deux parties à la retenue.

A signaler enfin la position clairement pro-palestinienne de l’Egypte, dont le Premier ministre se rend aujourd’hui dans la bande de Gaza.

Prochain article

monde

Ante Gotovina, criminel de guerre à la Haye, héros national en Croatie