DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les sirènes dans les villes du sud d'Israël et la peur des habitants


Israël

Les sirènes dans les villes du sud d'Israël et la peur des habitants

Dans le sud d’Israël, on se sait en première ligne, face à la menace des roquettes tirés depuis la bande de Gaza. La vie à Beersheva ou à Ashkelon est ainsi rythmée par les sirènes prévenant du danger d’une nouvelle attaque.

Les habitants de la région ont reçu l’ordre de se terrer dans les abris antibombes. Les rues sont donc peu fréquentées, les centres commerciaux, quasiment vides. “La situation n’est pas bonne, dit Leah, 15 ans. C’est assez terrifiant de voir les magasins et les rues sans personne. Et si l’armée israélienne entre dans Gaza, ça ne changera pas grand chose. Y a qu‘à voir ce qui s’est passé en 2008. Rien n’a changé. On en est au même point”.

Un sentiment de peur s’est répandu dans la région. Alors, certains choisissent de s‘éloigner. C’est le cas de la famille Dalili qui plie provisoirement bagage. “J’espère ne m’absenter que pour un jour un deux, dit Sharon, le père de famille. Mais tant que les roquettes continueront à pleuvoir, je ne prendrais aucun risque”.

Les autorités ont installé un système de défense anti-aérienne, baptisé “dôme de fer”. Mais il n’est pas infaillible. Depuis le début de l’affrontement, trois Israéliens ont été tués par des roquettes tirées depuis la bande de Gaza.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'imminence d'une offensive terrestre sur la bande de Gaza se précise