DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vendée Globe : fin de course pour Davies et Burton


Sport

Vendée Globe : fin de course pour Davies et Burton

Après six jours de course, le Vendée Globe compte déjà quatre abandons sur vingt participants. Les deux dernières victimes de la compétition se nomment Samantha Davies et Louis Burton.

Après Marc Guillemot (Safran) et Kito de Pavant (Groupe Bel), Louis Burton (Bureau Valée) est le troisième français à quitter l’édition 2012 du Vendée Globe. Pour son premier défi autour du monde en solitaire et sans escale, le skipper de 27 ans est entré en collision avec un chalutier au large du Portugal dans la nuit de mardi à mercredi. Burton avait la possibilité de retourner aux Sables d’Olonne pour réparer son bateau, mais il a jugé ce retour trop périlleux en raison d’une bascule de vent.

Vendredi matin, après s’être résolu à abandonner la course, le benjamin de la compétition a rejoint le port de La Corogne (nord-ouest de l’Espagne). L’équipe du skipper a précisé sur le site web de Burton qu’il va bien et qu’il souhaite repartir… dans quatre ans.

« Mon Vendée Globe est terminé », Samantha Davies

Quelques minutes après Louis Burton, c’est Samantha Davies (Savéol), quatrième de l’édition 2008/2009. La Britannique a elle aussi été accablée par une fortune de mer, elle a annoncé son abandon.

Seule femme engagée dans l’édition 2012, « Sam » Davies a confirmé son abandon lors d’une liaison téléphonique avec la direction de la course : « Mon Vendée Globe est terminé ». Dans la nuit de jeudi à vendredi, le bateau de la navigatrice a démâté ne lui laissant pas d’autre solution que l’abandon. Sur la zone où s’est produit le démâtage, Davies se trouvait à environ 130 miles au nord-ouest de Madère, précise l’équipe Savéol. Et d’ajouter que le vent soufflait fort avec une houle de 3 à 4 mètres.

Un peu plus tôt dans la journée de jeudi, avant son démâtage, la skipper a indiqué sur son blog se trouver « sur une mer très agitée (…) avec des vagues atroces ». Elle avouait aussi faire « extrêmement attention à ne pas pousser trop fort le bateau, ni faire de bêtise ou de casse ».

Après avoir prévenu la direction de la course de son infortune, la Britannique de 38 ans s’est mise en sécurité dans son bateau. Elle fait actuellement route vers Madère au moteur où elle arrivera dans la matinée de samedi.

La course bat son plein aux avant-postes

Ces deux abandons successifs ont touché les skippers encore en course. « Quelle mauvaise nouvelle le démâtage de Sam la nuit dernière. Je suis heureux qu’elle soit en bonne santé » a notamment réagit Alex Thomson (Hugo Boss). Il a ajouté que cet incident « est une belle piqûre de rappel pour nous. Il faut vraiment être très vigilant ».

Après six jours, ils sont encore seize pour remporter ce 7ème Vendée Globe, la lutte est acharnée devant. Vendredi après-midi, le Français Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), deuxième de la précédente édition, mène la course suivi de près par François Gabart (Macif) et le suisse Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat). Ces deux derniers sont quasiment bord à bord pour revenir sur le premier Armel Le Cléac’h. Ce dernier a déclaré avoir profité d’un ralentissement de ses adversaires pour prendre la tête.

Jean Pierre Dick (Virbac Paprec 3) et Vincent Riou sur (PRB) s’emparent eux de la quatrième et cinquième place aux dépens du Britannique Alex Thomson. Bertrand de Broc, (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) Zbigniew Gutkowski (Energa) et Allessandro Di Benedetto (Team Plastique) ferment la course.

Prochain article

Sport

Robert Kubica peut-il revenir en Formule Un ?