DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le chef de la diplomatie tunisienne à Gaza


Gaza

Le chef de la diplomatie tunisienne à Gaza

Des bombardements israéliens sur la bande de Gaza ont détruit ce matin le siège du gouvernement du Hamas. Les bureux du premier ministre Ismael Haniyeh et un bâtiment du siege de la police ont ete touche.
 
Ces bombardements ont fait huit morts du côté palestinien.
 
Le chef de la diplomatie tunisienne, Rafik Abdessalem est arrivé ce matin à Gaza, pour rencontrer des responsables du Hamas. Il doit se rendre à l’hôpital Al-Chifa. Cette courte visite de solidarité intervient après celle du premier ministre égyptien,  hier matin. Ces preuves officielles de soutien au Hamas par les gouvernements de pays arabes n’avaient pas cours avant les révolutions arabes.
 
“Israël devrait savoir que le monde change et que beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, aussi dans les pays arabes.” a affirmé le ministre des Affaires étrangères tunisien. “Israël ne peut pas continuer a utiliser la force, ils ne sont pas au-dessus des lois et n’ont pas de protection particulière. Ils ne sont pas au dessus des lois internationales, c’est ce que nous condamnons.” a-t-il ajouté.
 
Les victimes des attaques israéliennes ne cessent d’augmenter dans la population civile. Depuis le lancement de l’opération iraélienne “Pilier de défense” mercredi, 38 palestiniens sont morts et 345 ont étés blessés par les raids aériens.
 
Cette recrudescence des attaques intervient après que le gouvernement israélien ait autorisé la mobilisation de 75.000 réservistes, ce qui représente plus du double du nombre initialement prévu.
 
Quatre soldats israéliens ont été blessés ce matin par une roquette, dans la région d’Eshkol, au Sud d’Israël. Selon l‘état hébreu, 367 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers leur territoire depuis mercredi, dont 222 ont été interceptées par leur système antimissile. Hier, une roquette a aterri à cinq kilomètres au Sud de Jérusalem, sans faire de victime.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

En Jordanie, des manifestations hostiles au roi Abdallah II ont tourné a l'affrontement hier