DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Raids sur Gaza : les réactions au Caire, à Tunis et Istanbul


monde

Raids sur Gaza : les réactions au Caire, à Tunis et Istanbul

Il flottait dans les rues du Caire, après la grande prière du vendredi, des drapeaux palestiniens et Egyptiens.“Gaza, symbole de fierté”, scandaient les manifestants.

Ils étaient un millier à converger vers la place Tahrir dans la capitale, environ 2000 à Alexandrie, et quelques centaines à Ismaïla, Suez et El Arich.

A Tunis on dénombrait entre 3000 et 4000 manifestants. “Pour la lutte jusqu‘à l’indépendance” affichaient les slogans. Le président tunisien a dénoncé “l’agression barbare de l’aviation israélienne” et a exprimé la solidarité de son pays avec Gaza, message repris par cette manifestante : “Nous lançons un appel à la solidarité des pays du printemps arabes, pour soutenir les palestiniens et les habitants de Gaza afin de résister à l’occupation.”

Alors que l’Égypte a dépêché son Premier ministre à Gaza, désirant intensifier les efforts pour aboutir à une trêve avec Israël, la Tunisie réclame une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU et des sanctions contre Israël. Même vent de protestation dans les rues d’Istanbul, et notamment devant le consulat d’Israël.

Le Premier ministre turc Recepp Tayyip Erdogan dénonce, lui, une manœuvre électoraliste d’Israël, en vue des législatives de fin janvier.

Il prévoit plusieurs entretiens, avec Barack Obama mais aussi Vladimir Poutine et Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’ONU, pour “mettre fin à cette attitude agressive d’Israël”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Iran : le site de Fordo, désormais opérationnel pour enrichir l'uranium