DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin de la grève de la faim des prisonniers kurdes

Vous lisez:

Fin de la grève de la faim des prisonniers kurdes

Taille du texte Aa Aa

Plus de deux mois de grève de la faim, c’en est trop, a décidé Abdullah Öcalan. Quelques 700 prisonniers kurdes avaient suivi son mot d’ordre à travers la Turquie. Le leader historique du PKK, qui purge une peine à vie depuis 1999 avait amorcé ce mouvement de grève de la faim le 12 septembre dernier.

Abdullah Öcalan a déclaré samedi depuis l‘île-prison d’Imrali que l’action avait atteint son objectif. Le gouvernement turc a consenti à mettre en forme un projet de loi permettant l’usage de la langue kurde dans les tribunaux. C‘était l’une des revendications du mouvement.

La grève de la faim avait accru les tensions dans le Sud-Est de la Turquie. Samedi à Cizre, une nouvelle manifestation de soutien aux prisonniers a été réprimée par la police.