DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crise ouverte à l'UMP après le vote pour la tête du parti


France

Crise ouverte à l'UMP après le vote pour la tête du parti

Au lendemain du scrutin qui devait les départager, Jean-François Copé et François Fillon revendiquent tous les deux la victoire à la présidence du premier parti de droite en France. Une élection bien plus serrée que prévu et où pleuvent, des deux côtés, des accusations de triche.

“ La fraude, qu’est-ce que c’est ? C’est simple : c’est qu’il y a plus de bulletins dans les urnes que de signatures sur les registres électoraux. Dans ces urnes, il y a plus de bulletins. Cela s’appelle bourrer les urnes. Et je dois dire que c’est particulièrement désolant “ a déclaré Jean-François Copé ce lundi matin.

Jean-François Copé prétend devancer son rival d’un millier de voix, l’ancien Premier ministre François Fillon affirme qu’il dispose de quelque 200 suffrages d’avance. Il dénonce lui aussi des irrégularités.

“C’est un dysfonctionnement majeur qui fait peser un doute très important sur cette élection et j’en suis extrêmement choqué “ a réagi François Fillon dans la nuit de dimanche à lundi.

La commission de contrôle du parti a commencé à recompter les voix. Elle espère pouvoir annoncer le nom du vainqueur dans les heures qui viennent. Certains dirigeants de l’UMP disent craindre une explosion du parti.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Gaza : efforts égyptiens pour un cessez-le-feu