DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sous le feu des roquettes, le sud d'Israël vit au ralenti

Vous lisez:

Sous le feu des roquettes, le sud d'Israël vit au ralenti

Taille du texte Aa Aa

C’est avec la peur au ventre que les Israéliens habitant près de la bande de Gaza vivent ces jours de violences. Après une nuit d’accalmie, quelque 45 roquettes ont été tirées depuis le territoire palestinien. Des maisons ont été détruites, une école aussi. Par chance, elle était fermée à l’heure où elle a été prise pour cible.

A Ashkelon, dans le sud de l’Etat hébreu, les commerces qui sont restés ouverts ne font pas franchement recette.

“ Nous n’avons même pas ouvert la caisse, témoigne un vendeur de chaussures. Nous sommes seulement venus pour mettre un peu d’ordre.”

Les titres des journaux le rappellent : “L’armée accentue la pression, nous sommes proches du moment de vérité.”

Depuis plusieurs jours en effet, Israël a mobilisé 75 000 réservistes. Des blindés, des bulldozers et des chars sont déployés à la frontière avec la bande de Gaza. La perspective d’une offensive terrestre de Tsahal dans le territoire palestinien est toutefois loin de faire l’unanimité dans l’opinion publique. Seuls 30 % des Israéliens y sont favorables selon un sondage paru dans le quotidien de centre-gauche Haaretz.