DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Israël suspend le lancement de son offensive terrestre sur Gaza


Gaza

Israël suspend le lancement de son offensive terrestre sur Gaza

Israël n’a pas l’intention, pour l’instant, d’envoyer ses chars dans la bande de Gaza. Au septième jour du conflit qui l’oppose au Hamas, l‘État hébreu souhaite privilégier la solution diplomatique mais se dit toujours prêt à envoyer ses troupes si les roquettes palestiniennes ne cessent pas.

Sur le terrain, aucun cessez-le-feu n’est encore palpable. Cet israélien de Sdérot a voulu voir les bombardements de Gaza de ses propres yeux : «Les Palestiniens attaquent nos villes. Ils doivent souffrir aussi», dit-il.

Dans le ciel, une roquette palestinienne est détruite par le système de défense israélien. Une autre en revanche a traversé les mailles du filet. Elle est tombée sur la ville de Beer-Sheva, au sud d’Israël, endommageant des véhicules et un bus, mais sans faire de blessés.

A Gaza en revanche, sept Palestiniens ont été blessés mardi matin dans un raid aérien de Tsahal qui a gravement endommagé la Banque nationale islamique, où de nombreux employés du Hamas perçoivent leur salaire. L’armée israélienne affirme aussi avoir visé près de 100 sites terroristes, dont des lanceurs de roquettes souterrains, des tunnels et des installations de stockage de munitions.

Après une semaine de conflit, le bilan côté Palestiniens fait état de 108 morts, dont la moitié sont des civils.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'ex Premier ministre croate Ivo Sanader condamné à dix ans de prison