DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le calvaire des Palestiniens


Gaza

Le calvaire des Palestiniens

Chaque jour apporte son lot de nouvelles victimes palestiniennes. A Jabalia, on enterre deux bébés. Une trentaine d’enfants sont morts en une semaine. Au moins cinq personnes ont encore été tuées ce mardi, portant à 121 le nombre de victimes palestiniennes.

Ici à Gaza city, la douleur encore, lors des funérailles d’un fidèle de la petite communauté orthodoxe grecque présente sur le territoire.

A la télévision du Hamas, le leader du al Qassam, la branche armée du mouvement menace l’armée israélienne : “C’est le début de la libération, déclare Mohammed al Deif, nous allons les repousser et nos soldats vont se battre, et nous les forcerons à quitter la Palestine.”

Dernier symbole du pouvoir du Hamas ciblé par Israël, la banque nationale islamique, elle a été en partie détruite ce mardi. Les habitants d’un autre bâtiment en ruine racontent qu‘à trois heures du matin, l’armée israélienne leur a téléphoné en leur donnant cinq minutes pour évacuer. Ensuite, l’immeuble a été frappé.

Trouver un refuge, c’est la priorité de ces familles palestiniennes. Ici, c’est une école qui abrite des enfants traumatisés.

Prochain article

monde

Israël-Hamas : la trêve espérée n'aura pas lieu