DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les luttes intestines reprennent à l'UMP


France

Les luttes intestines reprennent à l'UMP

On croyait Jean-François Copé à la tête du parti après 48 heures de déballages médiatiques, mais François Fillon demande l’inversion des résultats. En cause, un millier de bulletins d’outre-mer qui n’ont pas été comptabilisés. La Cocoe, commission interne qui a proclamé la victoire de Copé, ne dément pas.

“Les résultats ont été proclamés. Il y a des statuts qui font que, si jamais on les conteste, on peut aller dans une commission de recours. Pas de problème, on ira dans une commission de recours”, s’insurge Jean-François Copé.

La procédure promet d‘être longue et douloureuse pour le parti conservateur. En attendant François Fillon demande à Alain Juppé d’occuper la présidence de l’UMP par intérim. Certains regrettent que ce rôle ne soit plus attribué à Nicolas Sarkoy. Il faut dire que l’ancien président de la République, convoqué par un juge dans l’affaire Bettencourt, à d’autres chats à fouetter.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Haro sur le nudisme à San Francisco