DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dubaï: prison ferme pour un rapport sexuel dans un taxi

Vous lisez:

Dubaï: prison ferme pour un rapport sexuel dans un taxi

Taille du texte Aa Aa

L’outrage à la pudeur est un délit avec lequel on ne badine pas aux Emirats arabes unis. Un Irlandais et une Britannique l’ont appris à leur dépens. Ils ont été condamnés ce jeudi pour avoir eu une relation sexuelle à l’arrière d’un taxi à Dubaï après avoir bu de l’alcool en public en mai dernier.

La cour de justice de Dubaï les a condamné à verser 3000 dirhams (631 euros), et à purger trois mois de prison ferme, après quoi ils seront expulsés du pays.

Les amants nient avoir batifolés dans le taxi, mais ont admis avoir été ivre en mai. Ils ont accusé le chauffeur de taxi d’avoir monté l’histoire de toute pièce, car ils auraient eu un différend avec lui au moment de payer la course.

De son coté le père de l’accusé clame l’innocence de son fils: “ C’ est une blague. C’ est un très mauvais moment à passer. Mon fils est libre pour le moment. Il est retourné travailler là-bas ce matin”.

Le couple a été libéré sous caution en attendant l’audience d’appel en janvier.

Pendant le procès, leur avocat M. Al-Shammary a déclaré au tribunal: « C’est Dubaï ici, pas une mosquée. Tout le monde boit. “

Le policier qui a arrêté le couple, a déclaré qu’ ils étaient encore en plein acte, lorsque qu’il est arrivé sur place : “La chemise de l’homme était ouverte, son pantalon jusqu’aux genoux, et la femme ne portait pas de sous-vêtements. Puis j’ai frappé à la vitre, alors ils ont cessé et se sont habillés.”

Ces dernières années plusieurs Occidentaux ont été accusés de violer les lois de décence à Dubaï, ville la plus cosmopolite des Émirats arabes unis.

En 2008, un couple britannique avait déjà été reconnu coupable de se livrer à une activité sexuelle en dehors du mariage, et accusé d‘ébriété sur une plage de Dubaï. Ils avaient été condamnés à trois mois de prison suivie d’ une expulsion, mais ont vu leurs peines de prison annulées en appel.