DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La trêve soulage mais la tension demeure


Gaza

La trêve soulage mais la tension demeure

Le terminal de Rafah rouvert, un soulagement pour les Gazaouis, qui peuvent désormais repasser en Egypte. La réouverture de cette frontière, c’est l’une des conséquences tangibles de la trêve. Une trêve fragile, la tension est d’ailleurs extrême, comme le prouvent ces échauffourées à Jérusalem-Est. Une Palestinienne aurait tenté de poignarder un policier. La foule s‘énerve, plusieurs Palestiniens seront arrêtés.

A la frontière avec Gaza, c’est un spectacle étonnant. Un ballet incessant, des milliers de réservistes israéliens quittent la zone qu’ils occupaient depuis une semaine, prêts alors pour une intervention terrestre.
1400 roquettes sont tombées sur Israël pendant cette période, l’Etat hébreu de son côté se vante d’avoir lancé 1000 fois plus d’explosifs sur Gaza qu’elle n’en a reçu.

Trêve ou pas, Israël reste en alerte, comme l’a constaté notre correspondant à la frontière : “Une action plus dure.” Le Premier ministre israélien été très clair, si les négociations avec le Hamas sous l‘égide de l’Egypte ne portent pas leurs fruits, toutes les options restent ouvertes. Y compris une invasion terrestre, explique Luis Carballo. Malgré le cessez-le-feu, le dispositif militaire reste actif à la frontière avec Gaza.

Gaza/Israël: une semaine de conflit en images

Prochain article

monde

Calme et propagande à Gaza