DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

USA : l'effet Thanksgiving sur la consommation

Vous lisez:

USA : l'effet Thanksgiving sur la consommation

Taille du texte Aa Aa

A l’heure où la saison des achats de Noël approche, sensée booster l‘économie américaine, certains craignent de voir les signes avant-coureurs d’une baisse de la consommation. La période des fêtes représente un cinquième – voire plus – des ventes annuelles, et elles peuvent faire la différence entre une bonne et une moyenne année. Mais les experts misent cette année sur une croissance molle, comme l’an dernier.

C’est une tradition américaine : le président gracie publiquement une dinde de Thanksgiving. Cette année, l’heureuse élue va passer le restant de ses jours dans un élevage de Virginie – à la différence de ses nombreuses compagnes d’infortune qui finissent dans l’assiette. Aux Etats-Unis, 45 millions de dindes sont consommées rien qu‘à Thanksgiving, et 300 millions chaque année.

Malgré les difficultés économiques, les familles américaines ne veulent pas rater ce dîner traditionnel. Le prix moyen d’une dinde de 7 kilos a grimpé de moins de 14 euros à plus de 17 en seulement deux ans d’après le syndicat majoritaire des organisations agricoles. Pour lui, la hausse de la demande est la cause première.

“On a toujours plus de travail, chaque année on de plus en plus débordé.” affirme un commerçant.

Comme les Américains ne veulent pas passer Thanksgiving sans dinde, ils risquent de se serrer la ceinture pendant le reste des fêtes.

Les experts attendent une hausse des ventes de seulement 3,5% cette année – un peu moins que les années précédentes – alors qu’elles ont chuté au troisième trimestre. Des commerçants ont réagi en avançant le début des soldes du fameux vendredi noir dès minuit, voire dès jeudi soir. Certains proposent même des offres toute la semaine.

“Les choses chères, il faut les acheter avant ou pendant le vendredi noir, parce que vous pouvez vraiment beaucoup économiser.” affirme le client d’une grande surface.

“Je ne sais pas si je vais y aller. Ça va être le bazar, et je n’aime pas le stress.” dit une autre cliente à propos du “vendredi noir”.

Cette année, le géant de la distribution Wal-mart prévoit d’ouvrir ses portes dès ce jeudi soir à huit heures. Les magasins Sears et Toys’R‘Us sont aussi ouverts dès le soir de Thanksgiving. Un récent sondage montre que 23% des consommateurs ont l’intention de faire des achats le jour de la fête, soit 6% de plus que l’an dernier. Mais cette légère hausse de la consommation permettra-t-elle de booster l‘économie?

Selon Stefan Grobe, notre correspondant à Washington, “la confiance des consommateurs est à son plus haut niveau depuis cinq ans, alors que le marché de l’emploi s’améliore lentement et les prix de l’immobilier sont en hausse. Mais alors que la saison des achats de Noël approche, les Américains s’inquiètent d’avoir bientôt moins d’argent, si on arrive à un aucun accord sur le mur budgétaire d’ici la fin de l’année.”