DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Echec à Bruxelles : les dirigeants dédramatisent

Vous lisez:

Echec à Bruxelles : les dirigeants dédramatisent

Taille du texte Aa Aa

A peine 24h après avoir débuté, le sommet européen a été tué dans l’oeuf.
N’arrivant pas à tomber d’accord sur le budget 2014-2020, les 27 ont préféré repousser les négotiations.
Un moyen approuvé par beaucoup pour sortir du bras de faire entre David Cameron et Herman Van Rompuy.

Fredrik Reinfeldt, premier ministre suédois :
“A mon avis un accord sera trouvé avec l’ensemble des 27 Etats, explique le premier ministre suedois. Nous avons besoin de plus de discussions bilatérales, et je ne trouve pas cela étrange de repousser les discussions jusqu’au début de l’année prochaine : le budget ne prendra effet qu’au début 2014, donc nous avons encore le temps.”

François Hollande refuse aussi de parler d‘échec… Selon lui le sommet a été “utile” et constitue “une étape souhaitable” vers un accord.
Ce qui est loin d‘être l’avis de certains députés européens.

“C’est un sommet ridicule, une dispute ridicule entre les états membres… estime Guy Verhostadt. Car de quoi s’agit-il ? Il s’agit du budget européen d’environ 140 milliards d’euros, eh bien le budget des états membres de l’Union européenne est de 6 300 billions soit 6,3 billiards d’euros… Cinquante fois plus. Donc toute cette dispute, ce n’est vraiment pas sérieux.”

“Les dirigeants européens tachent de dédramatiser la situation et de maintenir une atmosphère constructive… Interrompre le sommet de manière aussi précipitée était un moyen d‘éviter la rupture avec le Royaume-Uni, au moins pour le moment… Margherita Sforza pour Euronews Bruxelles.”