DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Egypte divisée entre les anti et les pro-Morsi

Vous lisez:

L'Egypte divisée entre les anti et les pro-Morsi

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de la publication d’un décret renforçant considérablement les pouvoirs du président égyptien, les opposants à Mohamed Morsi ont envahi la place Tahrir au Caire ce vendredi et scandaient “la population demande la chute du régime”.

“Le peuple égyptien ne peut pas accepter que le président garde les trois pouvoirs, législatif, exécutif et judiciaire, sous son contrôle, dénonçait dans la journée ce manifestant. Il mérite toute ce qui est en train de se passer”.
“Les décisions prises par le dictateur, même Moubarak ne les aimait pas quand il contrôlait le pays, ajoute cet homme. Ce que contient cette déclaration constitutionnelle, c’est une violation flagrante du pouvoir judiciaire.

Des heurts ont éclaté dans la rue menant au ministère de l’Intérieur tandis que dans les villes de Port Saïd et Ismaïlia des manifestants ont mis le feu à des bureaux du PLJ, du Parti de la Liberté et de la Justice, parti crée par les Frères musulmans dont est issu le président. A Alexandrie, une branche du PLJ a également été incendié.

Devant ses partisans, Mohamed Morsi a défendu ce vendredi sa position. Il a assuré que l’Egypte était sur la voie de la liberté et de la démocratie. Le décret, publié la veille, empêche toute dissolution du Parlement par la justice. Le président, qui cumule déjà les pouvoirs exécutif et législatif, a également limogé le puissant procureur général.
Inquiète, l’Union européenne a appelé Morsi à respecter le processus démocratique.

Avec AFP, Reuters et notre reporter Mohammed Shaikhibrahim