DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un village d'irréductibles catalans résiste à Madrid


Espagne

Un village d'irréductibles catalans résiste à Madrid

Alors que la Catalogne s’apprête à renouveller son Parlement, un village d’irréductibles séparatistes résiste seul au pouvoir central. Non loin de Barcelone, perdu dans la montagne, Gallifa refuse de payer ses impôts à Madrid. Les habitants versent leurs taxes aux autorités locales.

“Les effets ne se feront pas sentir immédiatement parce que le gouvernement autonome catalan doit reverser à Madrid ce que nous lui donnons (…) Nous protégeons la culture catalane et nos droits nationaux. Avoir notre propre Etat nous protègera de la crise. Si la Catalogne est en crise, c’est parce que’elle dépend de l’Espagne”, estime le maire Jordi Fornas.

Certains experts rappellent néanmoins que la mauvaise note de l‘économie catalane ne lui permet pas d’emprunter seule pour réduire son déficit. Qu’importe pour ces villageois…

“Si nous sommes nombreux, que les gens, les entrepreneurs, et d’autres villages nous rejoignent nous pourrons faire pression sur le gouvernement autonome de Catalogne afin qu’il cesse d’envoyer notre argent vers les caisses espagnoles et que l’on garde cet argent qui, en fin de compte, est le notre.”

“Ils peuvent nous poursuivre, faire des inspections ou d’autres choses que fait généralement l’administration. Mais je suis heureux que l’on soit les premiers.”

Gallifa a céssé de payer son impôt à Madrid le 16 octobre dernier. Le village milite pour que le drapeau de l’indépendance domine la région catalane.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte : les manifestants prédisent un embrasement