DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nantes : la police déloge des opposants au projet d'aéroport

Vous lisez:

Nantes : la police déloge des opposants au projet d'aéroport

Taille du texte Aa Aa

La manière forte : pas moins d’un demi-millier de gendarmes ont été réquisitionnés hier à Notre-Dame-des-Landes pour venir à bout du camp de fortune érigé à même les bois par des opposants au futur projet d’aéroport.

Cailloux, bouteilles en verre, et autres fusées de détresse contre cocktails Molotov et grenades lacrymogènes, la confrontation est explosive.

Agriculteurs, militants écologistes, citoyens et même quelques élus. Tous demandent au gouvernement de renoncer à ce projet qui à leurs yeux met à mal l’une des dernières zones de biodiversité du département.

Dans le colimateur aussi, l’ancien maire de Nantes Jan-Marc Ayrault. Pour calmer le jeu, le désormais Premier ministre propose la mise en place d’une “commission du dialogue”, sans pour autant revenir sur le projet.

Mais pour beaucoup, à commencer par les alliés écologistes, le mal est déjà fait. Et le malaise gagne du terrain.

Des milliers de personnes ont défilé hier après-midi dans les rues de Nantes avec une fois encore une importante présence policière et de nouvelles confrontations.