DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président égyptien maintient l'essentiel du décret qui élargit ses pouvoirs


Egypte

Le président égyptien maintient l'essentiel du décret qui élargit ses pouvoirs

En Egypte, le président Mohamed Morsi maintient l’essentiel du décret controversé qui élargit ses pouvoirs. Il accepte simplement d’en limiter un peu la portée. Et il confirme que ce décret n’est que temporaire. Voilà ce qui ressort de sa rencontre avec les membres du Conseil suprême de la Justice, ce lundi soir au Caire.

Par sûr que cela apaise la colère de l’opposition qui depuis jeudi dénonce ce décret présidentiel. Pour le faire savoir, les manifestants occupent à nouveau la Place Tahrir.

“Ce texte est un négation du pouvoir judiciaire, affirme un des protestataires. Les juges, les avocats, la population, les mouvements politiques… on est tous opposés à ce décret”.

“On demande au président d’annuler ce décret, martèle un autre manifestant. S’il ne le fait pas, alors, on continuera à défiler ici jusqu‘à ce qu’il quitte le pouvoir. Il faut qu’il ait bien à l’esprit qu’on n’a eu besoin que de 18 jours pour renverser Moubarak. Et dans le cas de Morsi, je pense qu’on n’aurait besoin que de sept jours pour le renverser”.

Ce lundi avaient lieu les funérailles de deux militants morts dans les violences de ces derniers jours entre les pro et les anti-Morsi. La première victime était un sympathisant des Frères musulmans. La seconde victime était une figure de la révolution de l’an dernier qui avait conduit au départ de Moubarak. Ses obsèques étaient organisées place Tahrir.

Ce mardi, l’opposition a appelé à un rassemblement massif sur cette même place.

“La place Tahrir, c’est l‘épicentre de la révolution égyptienne, rappelle Mohammed Shaikhibrahim, l’envoyé spécial d’euronews au Caire. Cette place se mobilise à nouveau comme le 25 janvier. Les noms des dirigeants ont changé mais les slogans restent les mêmes – comme si la révolution n’avait pas encore atteint ses objectifs”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

UMP : Copé 2 - Fillon 0