DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Montebourg-ArcelorMittal : la rupture est totale

Vous lisez:

Montebourg-ArcelorMittal : la rupture est totale

Taille du texte Aa Aa

“Nous ne voulons plus des méthodes d’Arcelormittal en France” : c’est ce qu’a déclaré lundi le ministre français du redressement productif Arnaud Montebourg au cours d’un déplacement près de Paris, reprochant au groupe détenu par la famille Mittal de n’avoir pas tenu les engagements pris lors du rachat d’Arcelor en 2006 vis-à-vis du gouvernement français. Aujourd’hui, le ministre français pense à nationaliser le site de Florange dans l’est de la France, avec l’appui d’un industriel. Florange est toujours détenu par ArcelorMittal.