DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Poussée indépendantiste en Catalogne


Espagne

Poussée indépendantiste en Catalogne

Au lendemain des élections régionales, le parti historique de la gauche indépendantiste catalane, l’ERC, devient la deuxième force politique à Barcelone. Il double son nombre de sièges au parlement régional. Son objectif est clair : se séparer de Madrid, le plus tôt possible.

“Le peuple de Catalogne s’est exprimé. Et il a voté précisemment en faveur du processus vers l’indépendance”, a déclaré Oriol Junqueras, leader de l’ERC.

Le président sortant de la région, Artur Mas, a perdu son pari. Les électeurs catalans ont infligé une claque au chef de file nationaliste. Sa coalition de droite CiU reste la première force du Parlement mais elle perd 12 sièges. Affaibli, Artur Mas va devoir composer avec les autres forces politiques indépendantistes.

“Ceux qui sont euphoriques et qui pensent que le processus vers l’indépendance est mort feraient mieux de faire attention”, a tempéré Artur Mas. “Ils devraient revoir leurs calculs”

Les calculs, justement : les 4 partis en faveur de l’autonomie obtiennent près des 2/3 des sièges du Parlement. Mais leurs divergences pourraient entraver l’organisation d’un référendum.
Principal sujet de discorde : la rigueur budgétaire imposée par CiU est refusée par l’ERC.

Les Catalans ont donc clairement voté en faveur d’une autonomie accrue mais l’avenir s’annonce plutôt flou. Car indépendantistes de gauche et indépendantistes de droite n’ont pas la même vision d’une Catalogne libre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ehud Barak quitte la vie politique