DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

RDC : l'armée prête à "contre-attaquer" les rebelles du M23 à Goma

Vous lisez:

RDC : l'armée prête à "contre-attaquer" les rebelles du M23 à Goma

Taille du texte Aa Aa

La situation s’enlise dans l’est de la République Démocratique du Congo, où les rebelles du M23 mènent un mouvement insurrectionnel depuis huit mois. L’armée congolaise se dit déterminée à contre-attaquer le M23 s’il ne se retire pas de la ville de Goma, qu’il occupe depuis la semaine dernière.

“Nous sommes agressés et nous devons faire face à cette agression. Les Congolais ne sont pas inquiets. C’est l’armée qui est inquiète avec ces traîtres”, a déclaré le général de l’armée congolaise François Olenga.

Le week-end dernier, un mini-sommet des pays des Grands Lacs a été organisé en Ouganda. Un ultimatum a été lancé au M23 pour qu’il quitte la ville de Goma. Un ultimatum qui a déjà expiré.

Le M23 est composé en majorité d’anciens rebelles réintégrés dans l’armée régulière congolaise en 2009. Aujourd’hui en mutinerie, le M23 et son chef le colonel Sultani Makenga exigent des négociations directes avec le président Kabila.
Mais le chef de l’Etat considère que le retrait de Goma est un préalable à toute discussion.

Comme toujours dans cette province du Kivu si pauvre mais au sous-sol si riche, la population est la première victime du conflit. Au total, les ONG estiment à plus de 300 000 le nombre des personnes déplacées au Nord-Kivu depuis la mutinerie des hommes du M23 fin avril.