DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vers un accord pour sauver la Grèce


Le bureau de Bruxelles

Vers un accord pour sauver la Grèce

Nouvelle réunion à Bruxelles entre le Fonds monétaire international et les ministres des finances de la zone euro. C’est la troisième manche en trois semaines pour décider si oui ou non la prochaine tranche du plan de sauvetage doit être versée à la Grèce et selon quelles conditions…

Pour Olli Rehn, le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, on est tout près d’un accord.

“C’est devenu essentiel. La Grèce a rempli son côté du contrat et il est temps pour l’Eurogroup et le FMI de tenir leurs promesses.”

Pour le FMI c’est aux gouvernements de la zone euro d’effacer une partie de la dette grecque, afin de la pérenniser.
Les désaccords sont toujours réels mais aujourd’hui tous semble prêts à faire des compromis.

Pierre Moscovici, ministre des finances français : “ Nous avons tous les paramètres, ils sont sur la table et le consensus est à portée de main… si nous sommes capables de saisir cette main.”

James Franey, correspondant Euronews, Bruxelles :
“Il y a deux problèmes principaux liés au fait d’effacer une partie de la dette, explique notre correspondant sur place, tout d’abord, cela suscite des craintes de voir apparaître d’autres demandes de ce genre de la part d’Etats en faillite, comme le Portugal et l’Irlande.
Deuxièmement, c’est un geste politiquement risqué pour la trésorière en chef de la zone euro Angela Merkel. Difficile de vendre cela aux électeurs allemands déjà euro-sceptiques lors de la prochaine course électorale en automne 2013.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Echec à Bruxelles : les dirigeants dédramatisent