DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les mystères de l'univers au Parlement européen

Vous lisez:

Les mystères de l'univers au Parlement européen

Taille du texte Aa Aa

L‘été dernier l’existence d’une particule imaginée il y a près de 50 ans par quelques chercheurs a été confirmée… le “boson du Higgs” du nom d’un de ces chercheurs… c’est la pièce manquante du puzzle expliquant comment la matière a acquis sa masse.

L’homme est l’invité d’honneur du 25e anniversaire du comité d‘évaluation des sciences et technologies du parlement européen.

Professeur Peter Higgs : “La découverte de cette particule, explique le professeur, est potentiellement le début d’une nouvelle route qui mène à l’exploration d’une physique de ce qui réside au delà du modèle standard. Peut être que la machine devra accélérer beaucoup plus avant que d’autres particules, si elles existent, puissent être découvertes.”

Cette machine, c’est LHC le plus grand accélérateur de particule du monde, qui a couté 2 milliards d’euros, soit l’expérience scientifique la plus onéreuse de l’histoire.

Professeur François Englert : “Si on ne subventionne pas à longue échéance les progrès dans la recherche fondamentale, on court un risque fondamental de ne faire plus que des recherches appliquées qui sont des copies de ce que font les autres”.

En physique, le modèle standard décrit les interactions et le contenu de la matière… et explique à peine 5% de l’univers, les 5% qui constituent le monde visible.

Rolf-Dieter Heuer, directeur du CERN : “Ça nous a pris 50 ans pour enfin comprendre ces 5% et maintenant nous devons aller bien plus loin. Pour l’instant nous avons un programme clair jusqu‘à environ 2030 avec cette machine pour explorer tout ce que nous pouvons de l’univers invisible”.