DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : sous pression judiciaire, ILVA suspend son activité

Vous lisez:

Italie : sous pression judiciaire, ILVA suspend son activité

Taille du texte Aa Aa

En Italie, l’entreprise sidérurgique ILVA suspend son activité. Cela concerne le site de Tarente et tous les établissements qui dépendent de ses fournitures en l’attente de recours en justice.

Cette annonce intervient après l’arrestation de sept responsables liés à ce dossier, la mise sous séquestre de marchandises produites par l’usine sidérurgique ainsi que l’ouverture d’une enquête à l’encontre de plusieurs dirigeants d’ILVA. Ces derniers estiment que cela contredit l’autorisation administrative délivrée en octobre dernier par le ministère de l’Environnement.

Plus de 20 000 emplois directs et indirects sont menacés sur fond de crise économique. Une grève de 24h est prévue ce mardi.

Les juges locaux se défendent : “Il ne s’agit pas seulement d’une enquête technique c’est quelque chose de plus, il y a à la base de cette enquête, des principes de civilisation”.

Des accusations de tentative de corruption qui auraient été filmées dans cette vidéo sont venues enflammées un peu plus ce dossier déjà explosif qui fait la Une depuis des mois dans la péninsule.

ILVA est un cas très complexe. Il fait l’objet d’un bras de fer entre les autorités judiciaires locales qui accusent le groupe de pollution et d’atteinte à la santé avec des taux de cancers élevés dans la zone de Tarente. La société s’en défend et le gouvernement italien est lui très inquiet de la perspective de voir fermer cette usine, l’une des plus importantes d’Europe. Il a convoqué jeudi une réunion d’urgence avec les responsables locaux et les syndicats du groupe sidérurgique.