DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un accord trouvé à Bruxelles pour l'allègement de la dette grecque

Vous lisez:

Un accord trouvé à Bruxelles pour l'allègement de la dette grecque

Taille du texte Aa Aa

Des grecs sont descendus dans les rues d’Athenes aujourd’hui pour protester contre l’accord conclu à Bruxelles. L’Union européenne et le FMI ont accepté de débloquer une nouvelle tranche d’aide en faveur de la Grece de près de 44 milliards d’euros, et de réduire le poids de sa dette. Pour les manifestants, c’est une bonne nouvelle pour les banques, mais cela ne vas pas améliorer leur quotidien.

Les européens et le FMI ont consenti 40 milliards d’euros d’allégement de la dette grecque d’ici à 2020, soit 20% du poids total de la dette. Elle représente 180% du PIB aujourd’hui, l’objectif est de la ramener à 124% du PIB d’ici à 2020.

Pour le dirigeant de la Coalition de la Gauche radicale, Alexis Tsipras, cet accord n’est pas satisfaisant: “Les négociations et les discussions se sont faites entre Madame Merkel et Madame Lagarde, et le compromis a été trouvé entre elles. La solution n’inclut pas la Grèce, elle n’apporte pas de plan viable pour la Grèce, c’est pourquoi ce n’est pas la solution”

Pour le Premier ministre grec, Antonis Samaras, bien que l’accord ne signe pas le fin des difficultés pour son pays, c’est déjà une grande avancée: “L’accord trouvé la nuit dernière est une bonne nouvelle pour tous les Grecs. L’avancée des reformes, la régénération de la Grèce se renforce aujourd’hui. La Grèce va être compétitive, tournée vers l’Europe, et avec une population fière de cela. Avec une démocratie moderne et une société unie”.

La Grèce traverse sa cinquième année de récession. Les caisses sont vides, et le pays a été contraint d’adopter des nouvelles mesures d’austerité. Le chômage touche aujourd’hui un quart de la population active.