DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Argentine : un procès historique


Argentine

Argentine : un procès historique

C’est un procès-fleuve sur les crimes de la dictature militaire qui s’ouvre en Argentine. Une victoire pour le mouvement des Mères de la Place de Mai, une organisation qui se bat depuis 35 ans pour la recherche des opposants disparus.

“Aujourd’hui, on fait la fête parce qu‘à cause de notre âge, beaucoup de mères, de grand-mères, de pères, n’auraient jamais pensé être témoins de ces jours historiques”, sourit une grand-mère.

Le volet le plus emblématique du procès concerne huit pilotes des “vols de la mort”. Pendant la dictature, des centaines d’opposants ont été drogués puis jetés vivants depuis des avions. Leurs corps disparaissaient alors dans les eaux du Rio de la Plata.

Ce procès est le plus important depuis l’annulation des lois d’amnistie en 2003. 800 affaires vont être examinées. Quelque 900 témoins vont être appelés à la barre. Et des souvenirs douloureux vont refaire surface.

“Jeter d’un avion des êtres humains endormis, vous connaissez des gens qui peuvent se remettre de ça ? Nous sommes des êtres humains et nous avons jetés d’autres êtres humains par la portière”, avait témoigné il y a plusieurs années Adolfo Scilingo, un des pilotes repentis.

Les opposants étaient torturés dans la tristement célèbre Ecole de Mécanique de la Marine. 5 000 Argentins y ont été internés. Une centaine seulement a survécu.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

BP est exclu des contrats fédéraux