DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La dirigeante d'Orientalmente obtient un prix pour ses cours de chinois en ligne

Vous lisez:

La dirigeante d'Orientalmente obtient un prix pour ses cours de chinois en ligne

Taille du texte Aa Aa

Près de Barcelone, José Javier Honrado, consultant financier, a une vie bien remplie. S’il s’offre parfois un petit-déjeuner dans un hôtel quatre étoiles, il a peu de temps libre, notamment pour progresser dans un domaine qui lui tient à coeur. “Pour apprendre vraiment le chinois, il faut que je fasse plus d’efforts,” explique-t-il, “le problème, c’est que je n’ai pas le temps de me rendre à des cours.”

Javier a trouvé la solution en surfant sur internet. Il a découvert Orientalmente, un site qui lui propose de suivre des cours, peu importe l’heure qu’il est ou le lieu où il se trouve. “Chez Orientalmente, il y a deux méthodes d’apprentissage,” détaille la créatrice du site, Paola Costa, “la méthode 100% web – un professeur installé en Chine peut vous donner des cours particuliers via Skype – ou la méthode mixte qui combine des cours collectifs à Barcelone et des cours particuliers de conversation via internet avec un professeur présent en Chine.”

L’activité de Paola Costa, récompensée d’un Award par le public de notre chaîne, connaît un bon démarrage depuis son lancement en juin. “Je cherchais depuis longtemps, une formule qui,” raconte Javier, “pourrait combiner flexibilité, qualité d’enseignement et confort – le fait de pouvoir prendre des cours chez soi – et puis les prix devaient être raisonnables.”

“J’ai eu l’idée de créer Orientalmente quand j’en suis revenue vivre à Barcelone après avoir travaillé neuf ans en Chine,” souligne Paola Costa, “j’ai réalisé que la demande pour des cours de chinois en Espagne, avait considérablement augmenté et je me suis dit : “aujourd’hui, avec internet, il n’est plus nécessaire de faire se déplacer les professeurs.”

Cette toute jeune entreprise qui s’appuie sur un réseau de vingt enseignants chinois s’est déjà fait une réputation. “J’ai lancé une campagne axée en particulier sur les réseaux sociaux,” raconte Paola, “on est présent sur Twitter, Facebook, LinkedIn : ce qui est la meilleure façon de faire du marketing viral.” Le prestigieux Institut Confucius semble intéressé par le concept. C’est l’une des pistes pour répondre à une hausse importante de la demande en cours de chinois : comme l’explique Joaquin Beltran, directeur de l’Institut de Barcelone, dans son organisme, “le nombre d’inscrits a doublé depuis un an,” assure-t-il, “et je crois que l’on constate cette hausse exponentielle partout en Europe.”

Pour mieux gérer la mise en relation des enseignants et des inscrits et par la même occasion, stimuler son activité, la dirigeante d’Orientalmente a décidé d’investir 10.000 euros dans une nouvelle plateforme web. Elle est en cours de développement. “Mes objectifs pour les cinq ans à venir,” souligne Paola, “consistent à stabiliser l‘école, augmenter le nombre d’inscrits et en particulier, s‘étendre géographiquement, dans le reste de l’Europe et en Amérique du Sud. J’ai l’intention d’utiliser cette plateforme pour créer un modèle de franchise,” poursuit-elle.

A la clé, il peut aussi y avoir des happy end. “Récemment,” explique Gerard Casanova Sánchez qui travaille avec la dirigeante du site, “l’un de nos inscrits s’est tellement impliqué dans ses cours qu’il est tombé amoureux de sa professeur et qu’il est partie la voir en Chine.”