DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Monti et Hollande face au casse-tête industriel


France

Monti et Hollande face au casse-tête industriel

Le déclin de l’industrie est depuis des décennies une triste réalité en France et en Italie, où la volonté de relancer le secteur se heurte à la crise économique.

La décision d’Arcelor Mittal de fermer ses deux hauts-fourneaux de Florange en Moselle a mis toute l’industrie française et le gouvernement en émoi. “Les méthodes de ce groupe Mittal ne sont pas acceptables; ce sont les mêmes méthodes en Belgique, au Luxembourg et en France. Mais bien sûr, la présence industrielle de Mittal n’est pas remise en cause en France”, soulignait cette semaine le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, qui quelques jours avant déclarait ne plus vouloir de Mittal en France.

Les sidérurgistes de Florange n’ont cessé de manifester pour s’opposer à la fermeture du site, que le gouvernement envisage de nationaliser. Une mesure jugée scandaleuse par la représentante du patronat, Laurence Parisot : “S’il s’agit, par de tels propos, tout simplement d’exercer une pression, de faire du chantage dans le cadre d’une négociation, c’est inadmissible” déclarait la patronne du MEDEF sur les ondes de RTL.

En Italie, le site d’Ilva à Tarente fait face également à la tempête. Des accusations de pollution ont entraîné la fermeture de la plus grande aciérie d’Europe, qui est aussi le principal employeur de la région. En réaction, plusieurs centaines de salariés en colère ont occupé les usines, alors que d’autres manifestaient à Rome ou à Gênes pour demander l’aide du gouvernement. “Nous voulons sauver notre lieu de travail qu’ils sont en train de nous prendre. On a rien à voir avec ces problèmes de pollution. On est est en train de perdre nos emplois», souligne un ouvrier.

L’aciérie d’Ilva constitue un véritable casse-tête pour Mario Monti, tiraillé sur ce dossier entre des préoccupations environnementales et économiques. Un casse-tête auquel fait face aussi François Hollande. S’il parvient à sauver Florange, le président français aura envoyé un message fort à l’industrie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Palestiniens en liesse après le vote de jeudi à l'ONU