DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Goma : le calme avant la tempête ?


République démocratique du Congo

Goma : le calme avant la tempête ?

Un retrait qui pourrait n‘être que stratégique et de courte durée, mais moins de 15 jours après leur coup de force sur Goma, les rebelles du M23 ont quitté cette ville du Nord-Kivu, à l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Pour autant, le convoi composé de plusieurs centaines d’hommes est loin d’avoir déserté la région, car leur repli n’a été tout au plus que d’une trentaine de kilomètres.

Le nouveau commandant de la Force terrestre congolaise ne se fait d’ailleurs pas vraiment d’illusion sur la suite probable des évènements :

“Maintenant, c’est la guerre qui va emmener la paix au Congo. Vous autres Européens déclaraient que “celui qui veut la paix prépare la guerre”. Et nous préparons la guerre maintenant, martèle général François Olenga.”

Et ce départ des mutins du M23 ne doit rien au hasard dans la mesure où il s’est fait sous la pression internationale et des pays africains voisins, et en échange de l’ouverture de négociations avec Joseph Kabila, président de la RDC.

De retour à Goma, l’armée régulière pourrait donc devoir se préparer au pire dans tous les prochains jours.

Farouk Atig, avec agences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

A Alexandrie, la rue s'embrase