DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La rue égyptienne contre le projet de Constitution


Egypte

La rue égyptienne contre le projet de Constitution

Les pro et les anti-Morsi se sont affrontés vendredi soir dans les rues d’Alexandrie en Egypte. Des manifestations ont eu lieu dans de nombreuses villes du pays contre l’adoption d’un projet de Constitution par une commission dominée par les islamistes. Les opposants accusent le texte de porter atteinte à la liberté religieuse et d’expression.

Au Caire, la place Tahrir est redevenue l‘épicentre de la contestation depuis le décret présidentiel du 22 novembre, par lequel Mohammed Morsi s’est octroyé des pouvoirs renforcés. Il a expliqué jeudi soir à la télévision que cette situation temporaire cesserait une fois la constitution adoptée.

Cette configuration ne laisse pas beaucoup de choix à ceux qui sont opposés à la fois au décret et au projet de Constitution:

“Notre principale demande est l’annulation de la déclaration constitutionnelle.” affirme une manifestante de la place Tahrir. “Notre deuxième demande est de ne plus être gouvernés par le leader des Frères Musulmans. Notre troisième demande? La fin de leur hégémonie.”

“Nous avons été poussés à choisir le moindre mal.” commente un autre manifestant. “Soit nous acceptons la déclaration constitutionnelle, soit nous votons pour la constitution qu’ils ont rédigé.” explique-t-il.

Le projet de Constitution a été adopté lors d’une scéance-marathon de 19 heures. Notamment critiqué pour ignorer les droits des femmes et restreindre la liberté d’expression, le texte doit être remis aujourd’hui au président Morsi avant l’organisation d’un référendum.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le sapin électronique de Bruxelles, version 2012