DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau président mexicain investi sous les huées

Vous lisez:

Le nouveau président mexicain investi sous les huées

Taille du texte Aa Aa

A tout juste 46 ans, Enrique Peña Nieto a prêté serment en tant que président de la République au Mexique.

Une cérémonie d’investiture très solennelle – organisée comme tous les six ans un premier décembre – mais qui s’est tenue sous les huées d’une poignée d‘élus.

Ceux de la gauche radicale brandissant des banderoles hostiles au président sortant Felipe Calderon et surtout à la guerre contre les narcotrafiquants qu’il a déclenchée en 2006 et qui laisse derrière elle près de 60.000 victimes.

D’autres tournant au contraire en dérision le président élu qu’ils décrivent comme un “candidat de téléprompteur”, allusion au fait qu’on n’a vu que lui pendant des mois sur les écrans de télévision et en une des magazines.

Camion lancé à vive allure contre une barricade des forces de l’ordre, jets de cocktails molotov, fumigènes, et autres pétards contre la police, l’ambiance à l’extérieur du Parlement était encore plus explosive. Dans les rues alentours, 3.000 personnes se sont heurtées aux forces de l’ordre. Bilan : une vingtaine de blessés.

Cette élection contestée marque le retour officiel du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), qui avait règné sans partage entre 1929 et 2000. La gauche accusant Enrique Peña Nieto d’avoir monnayé sa victoire.