DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama favorable à une hausse d'impôts pour les plus riches

Vous lisez:

Obama favorable à une hausse d'impôts pour les plus riches

Taille du texte Aa Aa

Imposer davantage les Américains les plus aisés, autrement dit ceux dont les revenus annuels sont supérieurs à 250.000 dollars, et maintenir dans le même temps les cadeaux fiscaux dont bénéficient les autres contribuables, c’est ce qu’a proposé le Président américain lors d’une visite éclair dans une usine de jouets de Pennsylvanie.

Et malgré l’hostilité des républicains, Barack Obama n’entend pas faire machine arrière, un mois avant l’expiration de cette mesure fiscale.

“Pour moi, il n’est pas acceptable qu’une poignée de républicains du Congrès prenne en otage les réductions d’impôts de la classe moyenne, parce qu’ils ne veulent pas que les taux d’imposition des plus riches augmentent.”

Pas question, a répondu John Boehner, dirigeant républicain du Congrès, qui s’oppose catégoriquement à tout plafonnement et privilégie plutôt une réduction des dépenses et notamment des programmes sociaux.

“Cette dette n’existe pas parce que nous ne taxons pas assez les petites entreprises. Elle existe parce que Washington continue de dépenser trop. C’est une erreur de vouloir taxer plus les petites entreprises au lieu de privilégier une approche équilibrée qui réduirait également les dépenses. Cela ne fait que compromettre la croissance de notre économie.”

L’impasse budgétaire ou cure d’austérité forcée semble donc inévitable, même si la réélection de Barack Obama est synonyme selon lui d’adhésion d’une majorité d’Américains au rééquilibrage de la fiscalité qu’il entend mener.

Farouk Atig, avec agences.