DERNIERE MINUTE

Le retour du héros à Ramallah, une semaine après l’octroi à la Palestine du statut d’Etat observateur aux Nations Unies.

Tapis rouge, fanfares et honneurs militaires : tout juste rentré de New-York, Mahmoud Abbas a été accueilli comme un libérateur national ce dimanche au siège de l’autorité palestinienne, en Cisjordanie.

Aux milliers de partisans venus l’ovationner, le président palestinien a prévenu les siens que la bataille était loin d‘être terminée.

“Maintenant, nous avons un Etat. La reconnaissance de la Palestine comme pays change la donne. Elle met en évidence de nouvelles réalités. Nous devons être conscients que votre victoire a provoqué les forces de la guerre, de la colonisation et de l’occupation.”

Au-dessus de la foule compacte brandissant drapeaux nationaux, bannières jaunes aux couleurs du Fatah et portraits à son effigie, le leader palestinien sait pourtant qu’il n’est pas au bout de ses peines, même s’il s’est engagé à oeuvre désormais à la réconciliation nationale.

Farouk Atig, avec agences