DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Israël adresse une double sanction à la Palestine


Israël

Israël adresse une double sanction à la Palestine

Faisant fi des pressions internationales et des critiques émanant notamment des Etats-Unis, de la France ou encore du Royaume-Uni, Israël a décidé de maintenir ses projets de construction de 3.000 nouveaux logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

Une décision qui intervient bien sûr en représailles au nouveau statut accordé à la Palestine et que l‘état hébreu considère comme une attaque dirigée contre lui.

“Aujourd’hui, nous bâtissons et nous continuerons de bâtir à Jérusalem et dans tous les lieux qui sont inscrits sur la carte des intérêts stratégiques de l’Etat d’Israël. Le rehaussement unilatéral du statut de la Palestine constitue une violation flagrante des accords signés avec l‘État d’Israël. Par conséquent, nous rejetons la résolution de l’ONU, a fustigé Benjamin Netanyahou.”

Et les sanctions israéliennes ne s’arrêtent pas là, puisque le cabinet gouvernemental a aussi annoncé le gel des 92 millions d’euros de taxes mensuelles en faveur de la Palestine. Des fonds que l‘état hébreu entend, non sans ironie, utiliser pour éponger des arriérés de dette de l‘état palestinien à la compagnie d‘électricité israélienne.

Et comme pour compromettre encore un peu plus la possibilité d’un état palestinien, les chantiers ont été lancés à Maalé Adoumim, au cœur de la zone E1, où Israël avait pourtant pris l’engagement de ne pas bâtir de nouvelles implantations, quitte pour cela à couper la Cisjordanie en deux.

Farouk Atig.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Abbas, héros national à Ramallah