DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La 12ème édition du Festival international du Film de Marrakech aux couleurs du Bollywood.


cinema

La 12ème édition du Festival international du Film de Marrakech aux couleurs du Bollywood.

En partenariat avec

Pour la 12ème édition du Festival international du Film de Marrakech, qui s’est ouverte vendredi, c’est sous la pluie et le froid que les cinéphiles sont venus admirer leurs idoles venues du monde entier. Présidé par le réalisateur britannique John Boorman, le festival met en compétition quinze films. C’est “Touch of light”, du réalisateur taïwanais Chang Jung-Chi, qui a ouvert les Festivités. 
 
La cérémonie d’ouverture a consacré l’immense carrière de la comédienne Isabelle Huppert. L’actrice a interprété de multiples rôles, aussi complexes les uns que les autres.  Elle a su bâtir une carrière riche, et a eu la chance de tourner aux côtés des plus grands du cinéma européen et américain..
 
Lors de la cérémonie, l’actrice était émue: “C’est un très grand honneur pour moi de reçevoir cet hommage du festival de Marrakech et de revenir sur les pas de l’heroïne du film de Benoit Jacquot que j’ai tourné à Marrakech il y a quelques années. Mais au délà du plaisir d‘être  ainsi récompensée, la vraie récompense, c’est d’aller à la rencontre du public, et en l’occurrence ce soir du public marocain.”
 
Le réalisateur James Gray lui a remis une Etoile du Festival international du film de Marrakech, pour rendre hommage à son parcours exceptionnel.
 
Cette année, le Festival est placé sous le signe du centenaire du cinéma hindi. L’amour que vouent les marocains au cinéma indien ne date pas d’hier, malgré les différences culturelles.
 
Le comédien indien Shahrukh khan partage son analyse: “Pour moi, la singularité des films indiens, c’est qu’ils sont émouvants, colorés, imprégnés de la culture indienne, c’est ce qui les rend si uniques et différents. Ceci dit, si on continue à avoir un cinéma calqué sur la culture et le storytelling de notre pays, et qu’en même temps, on est capable de lui donner une forme que le public étranger apprécie, je pense que nos films seront accueillis à bras ouverts dans le monde entier, comme ils le sont en Inde, au Maroc, à Dubaï, en Asie du Sud-Est. La langue ne sera pas une barrière.”
 
Pour cette 12ème édition du Festival, les organisateurs ont donc voulu rendre hommage au 7ème art indien.
 
L’acteur Hrithik Roshan, rend hommage à son collègue Amitabh Bachchan: “J’espère qu’un jour je pourrai accomplir la moitié de ce que cet homme a accompli. Il continue de m’inspirer, de me motiver et de m’encourager, même dans ses silences. Pas besoin de mots, le simple fait de me tenir à côté de lui m’inspire, c’est une bénédiction, et je veux te dire merci“ 
 
L’ industrie cinématographie indienne ne cesse de se développer. Elle exporte avec succès un nombre croissant de films à l‘étranger, dans de nombreux pays, comme le Maroc.
 

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"De Grandes Espérances" à nouveau au cinéma