DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le procès du fiasco de l'Arche de Zoé s'ouvre à Paris


France

Le procès du fiasco de l'Arche de Zoé s'ouvre à Paris

Le procès de l’Arche de Zoé s’est ouvert ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris, sans les deux principaux interessés. Eric Breteau et sa compagne Emilie Lelouch encourent jusqu‘à 10 ans de prison, ainsi que quatre autres membres de l’association, pour avoir tenté d’exfiltrer, en 2007, une centaine d’enfants tchadiens qu’ils présentaient à l‘époque comme des orphelins du Darfour. Des enfants promis à l’adoption en France.

Ils avaient été arrêtés alors qu’ils tentaient de les faire embarquer à bord d’un avion, à Abéché dans l’est du Tchad, sous couvert de vol sanitaire.

358 familles françaises se sont portées partie civile et demandent réparation.

Comme le montre ce reportage accablant, réalisé par la chaine de télévision France 2 en 2007, peu d’enfants étaient vraiment orphelins, les autres étant négociés avec les familles.

On entend ainsi une mère tchadienne dire à Emilie Lelouch : “je veux qu’on ne prenne mon enfant que provisoirement, c’est ce que je veux”.
Et Emilie Lelouch de répondre : “il faut qu’elle comprenne, que ça, ce n’est pas possible”.

La justice tchadienne les condamne fin 2007 à huit ans de travaux forcés pour enlèvement et escroquerie. Les membres de l’organisation seront finalement graciés et rapatriés en France en 2008. Aujourd’hui, les quatre autres prévenus espèrent démontrer leur bonne foi, s’estimant eux aussi floués par le couple Breteau-Lelouch.

“On a appris beaucoup de choses à la télévision en étant sorti de prison. Sur place, chacun avait ses tâches à effectuer, avec de belles journées de travail de 12,13, 14heures, c‘était tres compartimenté, chacun s’occupait de sa partie”, se justifie Alain Péligat, logisticien.

D’après les autoritées tchadiennes, la France s‘était engagée à verser six millions d’euros en échange du transfèrement des membres de l’association. Faux, répond Paris.
Une affaire sans nul doute au menu de la visite du président tchadien la semaine prochaine en France.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des obus syriens tombent en Turquie