DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: la Russie et la Turquie affichent leurs divergences


Turquie

Syrie: la Russie et la Turquie affichent leurs divergences

L’un est un allié du régime syrien. L’autre apporte un soutien aux rebelles syriens. Ce lundi à Istanbul, le président russe Vladimir Poutine et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan n’ont pas caché leurs divergences, mais le ton est resté cordial.
Poutine s’est exprimé sur la volonté d’Ankara de déployer des missiles sol-air Patriot de l’Otan à sa frontière. “Concernant le système Patriot, ce n’est pas le meilleur du monde. Et d’autre part, bien que nous comprenons les inquiétudes de la Turquie liées aux évènements à sa frontière avec la Syrie et les sentiments du peuple turc, nous appelons à la modération parce que mettre en place des capacités supplémentaires sur la frontière n’apaise pas la situation mais au contraire l’exacerbe”.

“Notre plus grand espoir, c’est que le conflit en cours en Syrie se termine et que l’on voit la fin de cette effusion de sang, a déclaré de son côté
le Premier ministre turc. Et concernant ce problème, nos ministres des Affaires étrangères doivent travailler intensément et prendre des mesures afin de réussir leur mission”.

Vladimir Poutine a indiqué que Moscou n‘était pas “un défenseur invétéré de l’actuel régime syrien”. Son pays a bloqué systématiquement les projets de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies condamnant le régime de Bachar al Assad.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Royaume-Uni : Kate et William attendent un enfant