DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Déploiement de missiles pour protéger la Turquie de la Syrie

Vous lisez:

Déploiement de missiles pour protéger la Turquie de la Syrie

Taille du texte Aa Aa

A Bruxelles l’OTAN emboîte le pas aux États-Unis et lance un avertissement au régime syrien le mettant en garde contre l’utilisation d’armes chimiques qu’il possèderait. Il s’agit notamment du gaz sarin, un puissant neurotoxique qui entraine la paralysie puis la mort.

“L’utilisation éventuelle d’armes chimiques serait totalement inacceptable pour l’ensemble de la communauté internationale, a déclaré Anders Fogh Rasmussen à la presse. Si quelqu’un avait recours à ces armes terribles, alors je m’attendrais à une réaction immédiate de la communauté internationale”.

Dans ce contexte de tension accrue, l’OTAN vient de donner son accord pour un déploiement de missiles Patriot du côté turc de la frontière avec la Syrie. La demande émane de la Turquie, le but n‘étant pas de mener des opérations offensives mais défensives.

“Il est normal que la Turquie et l’OTAN cherchent à protéger la population et le territoire turcs des attaques que pourrait commanditer le régime syrien, explique Georges Chachan, le représentant en Belgique du Conseil National Syrien. Le régime passe en ce moment par une période désespérée suite au siège de Damas par les troupes de l’opposition”.

Selon le secrétaire général de l’OTAN, le déploiement de missiles Patriot par les trois pays en possédant – les États-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas – pourrait être effectif d’ici quelques semaines.