DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La croisade d'un étudiant autrichien contre Facebook

Vous lisez:

La croisade d'un étudiant autrichien contre Facebook

Taille du texte Aa Aa

Max Schrems, à la tête d’un groupe détudiants autrichiens, a annoncé son intention de contester devant les tribunaux les décisions de la justice irlandaise concernant la protection des données personnelles de millions de membres du réseau social Facebook.

22 plaintes ont déjà été déposées en Irlande, pays où se trouve le siège international de Facebook.

Max Schrems :
“Ce que la justice irlandaise a décidé est très, très loin des lois. Le problème, c’est qu’il s’agit de centaines de milliers de questions particulières… Par exemple, en Europe, il est clair que ce doit être à l’utilisateur d’activer quelque chose pour mettre en route l’exploitation de ses données, ce qu’on appelle l’Opt In. Mais maintenant, les Irlandais disent que l’Opt Out est autorisé également.”

Mais pour le groupe Europe vs. Facebook, les frais de procédure sont prohibitifs.

Max Schrems :
“Les avocats nous ont dit que cela coûterait entre 100.000 et 300.000 euros selon nos actions. Ceci nous est bien sûr impossible à financer. C’est pour cela que nous avons lancé cet appel de fonds online”.

C’est grâce aux actions de ce collectif notamment que Facebook a abandonné en Europe son système controversé de reconnaissance automatique de visages sur les photos des utilisateurs.