DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

500 morts au Philippines après le passage de Bopha


Philippines

500 morts au Philippines après le passage de Bopha

Les recherches se poursuivent aux Philippines pour retrouver des survivants du typhon Bopha, mais ce sont des cadavres qui le plus souvent sont découverts. 500 personnes sont mortes, et ici les proches ont inscrit le nom des disparus, ils sont 400.
Une femme cherche son mari dans la liste : “Je ne peux rien faire d’autre que me demander ce qui est arrivé à mon mari, j’espère qu’il est vivant, sinon je veux juste le revoir.”

Le typhon a traversé dans la nuit de mardi à mercredi l‘île de Mindanao, au sud des Philippines. Dans les tonnes de débrits, un miracle : les sauveteurs viennent de retrouver un petit enfant de trois ans, il a survécu pendant 24 heures, enterré dans la boue.

200.000 sinistrés sont sans abris. La priorité du gouvernement est maintenant de construire des abris temporaires.

La plupart des victimes étaient des migrants très pauvres, attirés dans des villes telles que New Bataan et Monkayo, pour travailler dans des petites mines d’or, dépourvues de toute sécurité.
A elles seules, ces deux villes comptent la moitié des morts causés par Bopha.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'armée déployée autour de la présidence au Caire