DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : l'armée sur le qui-vive


Egypte

Egypte : l'armée sur le qui-vive

L’armée est sur le qui vive ce jeudi soir au Caire, après une nuit de heurts meurtriers entre opposants et partisans du président Mohamed Morsi. Les militaires ont établi un périmètre de sécurité autour de la présidence alors qu’un discours du chef de l‘état était attendu dans l’après-midi. Des centaines de militants de l’opposition se sont rassemblés à environ 300 mètres du palais, scandant “le peuple veut la chute du régime”.

Cinq manifestants ont été tués et plus de 600 autres ont été blessés la nuit dernière, selon les autorités.
D’après le journal al-Masry al-Youm,
après la démission de quatre conseillers du président face à l’escalade, le président de la télévision d’Etat a aussi annoncé qu’il quittait ses fonctions.

Pour sortir de la crise, l’institution égyptienne d’Al-Azhar, la plus haute autorité de l’islam sunnite, a demandé au président de suspendre le décret controversé du 22 novembre. Un décret élargissant les pouvoirs de Mohamed Morsi dont les opposants demandent le retrait.
Ils réclament aussi l’annulation du référendum auquel doit être soumis le projet de Constitution. Ils considèrent que le texte n’apporte pas suffisamment de garanties pour les libertés d’expression et de religion.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le roi de Jordanie soutient les Palestiniens