DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Heurts meurtriers entre pro et anti-Morsi au Caire


Egypte

Heurts meurtriers entre pro et anti-Morsi au Caire

Au moins quatre personnes ont été tuées lors de ces affrontements qui ont eu lieu la nuit dernière aux abords du palais présidentiel.

Devant notre équipe, des militants des Frères Musulmans ont arrêté un homme proche de l’opposition ; son visage est ensanglanté affirme notre envoyé spécial.

“Si ce sont des civils, d’où viennent ces armes, ces balles qu’ils utilisent contre nous ? Il y a une troisième partie cachée, nous l’avons à peine découverte”, scande ce pro-Morsi.

“Nous essayons de nous rapprocher de la ligne de front, pour voir ce qui se passe là-bas dans les affrontements”, explique notre envoyé spécial au Caire, Mohammed Shaikhibrahim.

Plus de 350 personnes ont été blessées dans les affrontements. Les militants islamistes ont pris position autour du palais présidentiel pour chasser les membres de l’opposition, ce que dénonce l’un d’entre eux :

“L’islam ne permet pas d’agir ainsi. Ils utilisent le nom de l’Islam seulement, en utilisant leurs militants tels des brebis, mais où est l’armée ? Leur armée, ils affirment, qu’elle protège la loi, mais en fait elle protège uniquement les Frères Musulmans”.

“Nous avons atteint la ligne de front, entre les manifestants pro-Morsi et ceux de l’opposition, ils sont juste derrière nous, à quelques mètres derrière. Les pierres viennent de partout, entre les deux parties, qui utilisent également des cocktails Molotov, des armes à feu légères. Nous sommes confrontés à des difficultés pour aller plus près, pour atteindre l’opposition, parce qu’il y a des heurts violents comme vous pouvez le constater”, déclare notre envoyé spécial au Caire, Mohammed Shaikhibrahim.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Barack Obama veut plus de concessions de la part des Républicains