DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des listes noires pour lutter contre la fraude fiscale


Le bureau de Bruxelles

Des listes noires pour lutter contre la fraude fiscale

La Commission européenne veut mettre fin à la fraude fiscale. Elle propose donc d‘établir une liste noire des paradis fiscaux, un effort déja tenté par plusieurs organisations internationales, mais en vain. C’est l’une des 30 mesures annoncées par le Commissaire européen à la Fiscalité : “1000 milliards d’Euros, c’est ce qu’on perd chaque année à cause de la fraude et de l‘évasion fiscale. Ce qui correspond à 2 000 Euros par an par citoyen européen, détaille Algirdas Šemeta. La Commission européenne recommande que les Etats membres utilisent des critères communs pour identifier les fraudeurs et coordonnent leurs efforts pour lutter contre ce phénomène”.

Pour lutter contre l‘évasion fiscale, la Commission européenne demande également aux Etats membres de renforcer leur convention en matière de double imposition. Un numéro d’identification fiscale sera également créé pour chaque citoyen européen.
Une proposition qui doit encore être adoptée à l’unanimité par les Etats membres. Mais cet économiste doute de la réelle volonté de certains pays… “On sait que cela doit être décidé par consensus, explique Erik Rydberg, économiste au groupe de réflexion GRESEA. L’Irlande c’est une casus belli si on n’y touche donc on n’y touchera pas, et le Luxembourg vit de celà et il est à la présidence du groupe de la zone Euro, il vit de celà, et les autres le savent bien, donc c’est à l’intérieur de l’Europe au sens habituel du terme que se fait cette fraude légale”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Une alliance mondiale contre la pédophilie en ligne