DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : dialogue proposé par le président, rejeté par plusieurs opposants

Vous lisez:

Egypte : dialogue proposé par le président, rejeté par plusieurs opposants

Taille du texte Aa Aa

En Egypte, le président Mohamed Morsi invite l’opposition à un dialogue national ce samedi, après les violences meurtrières de ces derniers jours. Dans le même temps, il maintient le projet de constitution et l’organisation dans une semaine d’un référendum sur ce texte. Le chef de l’Etat s’exprimait ce jeudi soir en direct à la télévision.

Son message a été diversement apprécié. Plusieurs mouvements d’opposition ont immédiatement rejeté l’offre de dialogue. Et de réitérer les appels à manifester contre le président ce vendredi.

Parmi les activistes les plus radicaux, il y a ceux du “Mouvement du 6 avril”, dont les membres sont à l’origine du soulèvement contre Hosni Moubarak, en 2001. Ainsi ce militant, sur le podium place Tahrir, micro à la main : “l’ensemble du peuple a décidé ici que le président de la République devait être démis de ses fonctions et qu’il devait être traduit devant la justice”.

D’autres groupes politiques ont fait savoir qu’ils allaient d’abord examiner la proposition de dialogue formulée par Mohamed Morsi, avant de se prononcer.

“Boycotter le discours de Mohamed Morsi, c’est ainsi que certains opposants ont manifesté leur refus des propositions du président”, explique l’envoyé spécial d’euronews au Caire, Mohammed Shaikhibrahim. Et d’ajouter : “cela veut dire que la crise politique en Egypte va durer”.