DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le temps presse pour un accord sur le budget américain


Etats-Unis

Le temps presse pour un accord sur le budget américain

Aux Etats-Unis, il reste trois semaines aux démocrates et aux républicains pour trouver un accord sur le budget. Faute de quoi, le 1er janvier, automatiquement, certains impôts vont augmenter et certaines coupes budgétaires seront appliquées. C’est ce que les Américains appelent le “mur budgétaire”. Il s’agit de plafonner la dette publique.

Dans les deux camps, on est d’accord pour coopérer, mais personne ne fait de concessions. Les démocrates plaident pour un relèvement de l’impôt des ménages les plus riches.

“Quand on regarde notre histoire récente, explique Bob Casey, sénateur démocrate, et notamment ce qui s’est passé dans les années 1990 et 2000, on voit bien qu’il n’y a pas de relation entre la baisse des taux marginaux pour les impôts des plus riches et l’accélération de la croissance économique”. Autrement dit, augmenter les impôts de la tranche supérieure ne pénaliserait pas la croissance.

Les républicains pensent le contraire. Et c’est une des raisons pour lesquelles ils s’opposent à des hausses d’impôts pour les plus hauts revenus.

“Les vrais millionnaires et les vrais milliardaires, explique Marco Rubio, sénateur républicain, ils ont les moyens de se payer les meilleurs conseillers dans le domaine fiscal. Ils ont les moyens de contourner le code des impôts. Ce qui n’est pas le cas des patrons des petites entreprises. Ce sont eux qui vont se faire avoir”.

En coulisse, il semble que des discussions soient en cours, chaque camp prenant la mesure de l’urgence de parvenir à un accord.

“Si le pays ne parvient pas à surmonter ce mur budgétaire, explique Stefan Grobe, correspondant d’euronews à Washington, alors le taux d’imposition des plus riches augmentera automatiquement. C’est pourquoi de plus en plus de républicains appelent leurs élus à être plus souples maintenant, afin de pouvoir négocier quelque chose en échange”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Italie: le parti de Berlusconi boude un vote de confiance