DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives : l'aube d'une nouvelle crise en Roumanie ?


Roumanie

Législatives : l'aube d'une nouvelle crise en Roumanie ?

Les Roumains bravent les intempéries pour se rendre aux urnes ce dimanche et élire leurs représentants au Parlement (470 sièges sont en jeu), lors du premier scrutin organisé depuis la tentative de destitution du président Basescu.

Selon les sondages, il semble probable que la cohabitation soit prolongée, le centre-gauche étant donné gagnant.

“J’espère un changement pour que nos enfants aient une vie meilleure, qu’ils aient une vie plus facile, évidemment je pense que c’est ce que tout le monde souhaite mais c’est pour cela que je suis là si tôt”, dit cette femme.

“Moi ce que je voudrais, c’est vivre dans un pays serein dans lequel les gens ont un travail, surtout les jeunes, ils n’ont pas de quoi se nourrir et ne savent pas où aller. Mais je ne sais pas à quoi m’attendre”, explique cette électrice.

Le Premier ministre Victor Ponta – qui avait organisé un référendum cet été pour tenter de renverser Traian Basescu – est en tête dans les sondages. L’Union sociale-libérale est créditée de 48 à 61% d’intentions de vote, alors que le camp du président, l’Alliance pour une Roumanie droite, ne séduirait, au mieux, qu’un quart des électeurs.

Reste le choix du paradoxe avec le millionnaire Dan Diaconescu qui se déplace en Rolls-Royce dans le deuxième pays le plus pauvre de l’Union européenne.

Ce lundi, la Roumanie pourrait renouer avec la crise politique en cas de victoire du premier ministre, car le président Basescu a laissé entendre qu’il pourrait faire son propre choix, autrement dit, nommer un autre chef du gouvernement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Décret annulé : revirement ou demi-concession en Egypte ?