DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La démission annoncée de Mario Monti provoque une secousse financière

Vous lisez:

La démission annoncée de Mario Monti provoque une secousse financière

Taille du texte Aa Aa

L’Italie s’est réveillée lundi avec la crainte d’une nouvelle tempête financière après l’annonce coup sur coup du retour de Silvio Berlusconi et de la démission du pemier ministre Mario Monti, personnalité très appreciée des marchés et de ses partenaires européens.

Après le double coup de théâtre politique du week-end, la Bourse de Milan a accusé le coup dès l’ouverture lundi, ravivant le souvenir des moments noirs de la crise de l’euro et le spectre d’une contagion à l‘échelle du continent.

Cette perspective de crise, même si elle n’aura fait peur que quelques heures – lundi soir les principaux indices boursiers ont digéré leurs émotions – a tout de même fait reculer l’indice Footsie Mib de Milan de 2,4% en clôture et le taux de rendement de la dette italienne à dix ans restait tendu lundi soir.

Euronews, Annibale Fracasso
“Comme on s’en doutait, l’annonce de la démission
du premier ministre Mario Monti handicape les marchés lundi et notamment la bourse de Milan qui acccuse le coup. Les taux de rendement de la dette italienne à 10 ans sont en hausse. Professeur Tito Boeri, l’Italie retourne-t-elle dans l’oeil du cyclone ?

Tito Boeri, professeur d’Economie à l’université Bocconi de Milan
“C’est une préoccupation légitime pour un gouvernement qui vient d’effectuer un travail de réorganisation majeure et qui avait reconstruit sa crédibilité vis-à-vis du monde financier et politique. Maintenant l’Italie est dans une situation difficile. L epremier ministre Mario Monti a annoncé sa démission et maintenant il y a une incertitude concernant l’avenir mais je reste optimiste sur le scénario futur de l’Italie.

Euronews
Les agences de notation ont la perception que les prochaines élections italiennes ne donneront pas de majorité claire au parlement italien. Le gouvernement pourra-t-il poursuivre le programme d’austérité entamé il y a 14 mois par Monti ?

T. Boeri
Nous voterons probablement encore selon la vieille loi électorale qui est une mauvaise loi mais s’il n’y a pas de mauvaise surprise la coalition de centre-gauche gagnera avec un nouveau parti dominé par les supporteurs de Mario Monti. Cette coalition pourrait positivement influer sur l’action du nouveau gouvernement en poursuivant le programme de reformes entamé par Monti.

Euronews
Comme un fait exprès, c’est à Cannes que Monti a annoncé sa décision de démissionner juste après l’approbation de la loi de stabilité. Tout a commencé l’an dernier dans la même station balnéaire de la Côte d’Azur pendant le G20 oú Merkel et Sarkozy s‘étaient moqués de l’action du gouvernement Berlusconi. Que va faire l’Union européenne désormais ?

T. Boeri
Je pense que l’Europe va regarder l’Italie avec plus d’appréhension . Cependant, cette accélération de la crise est positive d’un certain côté parce que cela veut dire que la campagne pour les élections sera plus courte. Ces élections devraient avoir lieu en février et le nouveau gouvernement serait prêt au début du mois de mars. Un gouvernement plus fort parce que issu des urnes sera capable de prendre des décisions encore plus difficiles. Je pense que les italiens ont compris qui est responsable de la crise et ils ne tomberont pas de le piège des promesses et du populisme.

Euronews
Cette semaine, l’Eurogroupe bouclera son aide financière à la Grèce. L’Italie sera-t-elle la nouvelle Grèce de l’Europe ?

T. Boeri
Nous étions vraiment très près du précipice fiscal quand Berlusconi est venu à Cannes pour le G20. Heureusement, un an de gouvernement Monti a changé les choses et je pense qu’il y a une perception différente de l’Italie dans le monde. Ce que nous sommes en train de vivre actuellement est un hoquet de l’histoire qui redonne cette perception que l’Italie a vraiment changé. Donc je pense fort heureusement que nous nous sommes suffisamment éloigné du précipice”.