DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Athènes réussit son opération de rachat de dette


économie

Athènes réussit son opération de rachat de dette

Le rachat d’obligations conclu mardi par Athènes avec les détenteurs privées de sa dette devrait permettre – avec les autres mesures annoncées par la zone euro pour alléger le fardeau grec – de ramener la dette publique de la Grèce à 126,6% de son PIB en 2020 et non pas à 124% comme prévu il y a quelques jours par les principaux créanciers publics du pays.
L’objectif défini avec l’eurogroupe était le rachat par l’agence de la dette grecque de 30 milliards d’obligations à prix cassé et de les effacer. L’objectif a été atteint puisque 31,8 milliards d’euros de dette grecque vont être effacées pour un montant un prix d’achat d’un peu plus de 10 milliards d’euros pour la Grèce, la décote de ces obligations atteignant 33% de leur valeur nominale.
Les conséquences de ce résultat devraient logiquement être le déblocage d’une nouvelle tranche d’aide de 34 milliards d’euros à la Grèce par l’Eurogroupe et par le FMI qui avait conditionné son feu vert au succès de cette opération de rachat de dette.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La Fed devrait augmenter son aide à l'économie américaine